Classification des drogues dures appellées : « psychotropes »

Le Diagramme de Venn suivant essaye d’organiser les psychotropes afin de fournir une vue d’ensemble des éléments les plus connus à travers des groupes et des sous-groupes basés sur leur classification pharmacologique et leurs effets. Les produits de chaque sous-groupe sont proches et ont des modes d’action similaires. Ils sont placés en fonction de la légende ci-après. Les intersections primaires sont signalées par un mélange de couleur.

voir le diagrame sur :

la dangerosité des drogues

C’est le premier classement fondé sur des preuves scientifiques de dommage à la fois aux individus et à la société.  Il a été conçu par des conseillers du gouvernement britannique.

 Le gouvernement britannique a commandé aux psychopharmacologistes, le professeur David Nutt neuroscientifique et le professeur Colin Blakemore de classer les drogues récréatives par leur dangerosité.

http://translate.google.com/translate?sourceid=navclient&hl=fr&u=http%3a%2f%2fwww.independent.co.uk%2flife-style%2fhealth-and-families%2fhealth-news%2fdrugs-the-real-deal-410086.html

 

1. Héroïne
2. Cocaïne
3. Barbituriques (Dépresseur ralentissant l’activité du système nerveux, comme l’alcool par exemple)
4. Methadone (des rues)
5. Alcool
6. Kétamine (Anesthésique rapide)
7. Benzodiazépine (hypnotiques, anxiolytiques, antiépileptiques, amnésiantes et myorelaxantes)
8. Amphétamine (Stimulant du système nerveux)
9. Tabac
10. Buprénorphine (Sert au sevrage des héroïnomanes)
11. Cannabis
12. Solvant
13. 4-MTA (4-methylthioamphetamine, une sorte d’ecstasy)
14. LSD
15. Méthylphénidate (Psychotrope agissant comme la cocaïne)
16. Stéroïde anabolique (Sport)
17. GHB (Drogue du violeur)
18. Ecstasy
19. Nitrites Alkyliques
20. Khat (feuilles séchées contenant des substances aux propriétés psychotropes provenant d’un arbuste africain)

 

Cependant nous proposons ce classement :

 

1.neuroleptiques

2. Barbituriques (Dépresseur ralentissant l’activité du système nerveux, comme l’alcool par exemple)
3. Benzodiazépine (hypnotiques, anxiolytiques, antiépileptiques, amnésiantes et myorelaxantes)
1,2 ou 3bis .antidépresseurs ?

4. Methadone
5. Héroïne
6. Cocaïne
7. Alcool
8. Kétamine (Anesthésique rapide)
9. Amphétamine (Stimulant du système nerveux)
10. Tabac
11. Buprénorphine (Sert au sevrage des héroïnomanes)
12. Cannabis
13. Solvant
14. 4-MTA (4-methylthioamphetamine, une sorte d’ecstasy)
15. LSD
16. Méthylphénidate ( Psychotrope agissant comme la cocaïne)
17. Stéroïde anabolique (Sport)
18. GHB (Drogue du violeur)
19. Ecstasy
20. Nitrites Alkyliques
21. Khat (feuilles séchées contenant des substances aux propriétés psychotropes provenant d’un arbuste africain)

http://cid-1a9bf45e79c64b0c.spaces.live.com/blog/cns!1A9BF45E79C64B0C!659.entry

« ce que les usagers ne savent pas c’est que l’abus de médicaments sur ordonnance peut être plus dangereux que l’abus de drogues fabriquées illicitement. »

 M. Emafo Président de l’OICS.

http://www.incb.org/pdf/f/press/2007/annual-report-press-kit-2006-fr-4.pdf

 

« En d’autres termes, aucune caractéristique chimique ne peut distinguer entre un psychotrope appelé  » drogue  » et un autre appelé  » médicament  »

http://www.personnalitelimite.org/droguesmedicaments.html
professeur david Cohen
professeur Guilhème Pérodeau

 

 

L’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) propose la définition suivante pour le terme « drogues » :
 » produit psychoactif naturel ou synthétique, utilisé par une personne en vue de modifier son état de conscience ou d’améliorer ses performances, ayant un potentiel d’usage nocif, d’abus ou de dépendance et dont l’usage peut être légal ou non « .

 

« Depuis des temps immémoriaux, les hommes ont utilisé des produits naturels à des fins médicales. Ces produits, autrefois appelés « drogues », correspondaient aux médicaments d’aujourd’hui et, jusqu’au 19ème siècle, étaient vendus chez « le droguiste » puis chez « l’apothicaire ». »

http://www.caat.online.fr/toxicomanie/toxicointro.htm

Définir la dépendance physique                  Si un médicament provoque des effets de sevrage déplaisants, certains usagers en deviendront inévitablement physiquement dépendants. En effet, cette conclusion est inhérente à la définition de dépendance physique. Selon le World Task Force, un groupe de travail qui s’est penché sur les sédatifs hypnotiques, «la dépendance physique se définit comme l’apparition de symptômes spécifiques lorsque la médication est brusquement interrompue». Le service de glossaire pharmacologique en ligne de l’Université de Boston affirme que la dépendance «se caractérise par la nécessité de maintenir la prise de médicament afin d’éviter l’apparition de symptômes de sevrage incommodants ou dangereux». Et un rapport récent publié dans le New England Journal of Medicine le confirme : «L’utilisation du terme « dépendance physique » implique qu’un syndrome de sevrage se produira après l’arrêt d’un remède psychiatrique.»

http://www.agidd.org/chap9_livre_breggin_cohen.htm

Publicités
Cet article a été publié dans antidepresseur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Classification des drogues dures appellées : « psychotropes »

  1. Alain Jochum dit :

    bravo… mais pourquoi donc un médecin géneraliste a continué depuis 1996…(névralgie cervico-brachiale) ce donc depuis 11 ans ,me me rendre accroc aux benzodiasépines dont je ne puis me défaire…..? a mon avis manque d’information de ce médecin…….d’après le classement mondial ce médicament serait plus dangereux que le cannabis……certains revenderurs de cette de drogue encourrzent de lourdes peines…. un morticole……?est excusé ?? du mal qu’il a engendré déliberement. Normal,un toubic possède la science infuse fournie par labos ou visiteurs médicaux… en attendant je sne puis me sevrer et dépense env.40€ mois car déremboursé. povre France………

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s