cymbalta (duloxétine) ISRSN

Une mine d’information sur le cymbalta et le syndrome de sevrage
Compte tenu du risque d’hépatotoxicité et du risque suicidaire, l’intérêt clinique de CYMBALTA est insuffisant dans cette affection
Les graves effets secondaire du cymbalta
psychdrugtruth
a signer, svp
infos et liens sur le cymbalta
Ces données confirment que la duloxétine expose à encore plus d’effets indésirables et d’interactions que d’autres antidépresseurs proches. Prescrire recommande aux médecins de ne pas prescrire ce médicament.
un risque de survenue de syndrome de Stevens–Johnson
Par exemple, l’antidépresseur CYMBALTA, a été essayé cliniquement sur des patients qui n’ont jamais eu de trouble dépressif, et n’ont jamais eu de symptômes de dépressions, en mois de Février 2004, et au cours de cette essaie 11 personnes ont fait des tentatives de suicides, et 4 suicides réussis. Malgré ceci, les psychiatres de la FDA ont approuvé cette drogue en août de la même année.
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s