La drogue, la défonce, les psychotropes : les antidépresseurs

« ce que les usagers ne savent pas c’est que l’abus de médicaments sur ordonnance peut être plus dangereux que l’abus de drogues fabriquées illicitement. » M. Emafo Président de l’OICS.

En d’autres termes, aucune caractéristique chimique ne peut distinguer entre un psychotrope appelé  » drogue  » et un autre appelé  » médicament « par le professeur david Cohen
Ce sont des médicaments extrêmement dangereux qui doivent être interdits en tant que médicaments similaires ont été interdits dans le passé.
Principes des addictions psychiatriques (Toxic psychiatry)
Les drogues médicales et les drogues illégales : danger !
amphétamines et médicaments antidépresseurs
La cocaïne agit en bloquant la recapture de certains neurotransmetteurs comme la dopamine, la noradrénaline et la sérotonine.
L’effet des antidépresseurs peut se rapprocher de celui de l’ecstasy qui provoque le relâchement de grandes quantités de sérotonine aux terminaisons nerveuses des neurones
Toutefois, nous maintenons que les effets positifs que les patients rapportent proviennent de l’effet stimulant, semblable à l’amphétamine, la nature de ces médicaments psychotropes
Comme la cocaïne, les amphétamines augmentent la concentration de dopamine dans la fente synaptique mais par un mécanisme distinct. note : sauf les isrs qui sont antidopaminergique
LES ANTIDÉPRESSEURS
David Healy, la bête noire des labos
informations sur les drogues médicales et les drogues illégales
Les antidepresseurs
Les antidépresseurs
« ce que les usagers ne savent pas c’est que l’abus de médicaments sur ordonnance peut être plus dangereux que l’abus de drogues fabriquées illicitement. » M. Emafo Président de l’OICS.
Video : LES EFFETS DES DROGUES PSYCHOSTIMULANTES : COCAINE, CRACK, ANTIDEPRESSEURS, AMPHETAMINES, ECSTASY.
Les médicaments actifs sur le mental (psychoactifs)
Vidéo horrible à ne pas mettre en toutes les mains (personnes sensibles s’abstenir)
discutions sur les drogues
La nicotine, les amphétamines,, la cocaïne et le crack sont des stimulants
 La défonce médicamenteuse. de MAXENCE (Jean-Luc)
Les antidouleurs et antidépresseurs sont aujourd’hui les médicaments les plus consommés en France. Les 150 millions de boîtes de tranquillisants vendues par an et par Français (soit 80 cachets par personne) représentent 20 % du chiffre d’affaires des laboratoires. Or ces  » gélules miracle  » sont des drogues à part entière car elles induisent un état de dépendance, un refus d’assumer la réalité. L’état d’urgence est déclaré. Aux ravages causés par les antidépresseurs, s’ajoutent ceux du cannabis, de l’extasie et du crack. Chercher le bien-être, le bonheur, le sommeil, l’amour, l’indépendance, l’éternité, bref,  » la lune en gélules  » dans ces drogues est dangereux. La meilleure réaction commence par l’information, la compréhension des mécanismes qui mènent à la dérive et des phénomènes d’accoutumance.
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La drogue, la défonce, les psychotropes : les antidépresseurs

  1. comitecedif dit :

    Il faut bien le dire, sous prétexte d’hyperactivité des enfants sont drogués aux psychotropes et menacés d’être placés en cas d’opposition aux traitements : https://comitecedif.wordpress.com/2014/12/19/la-psychiatrie-en-tant-quoutil-de-coercition/

  2. alima dit :

    mais comment guerir de la depression ou du syndrome de stress post traumatique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s