syndrôme prolongé de sevrage aux antidépresseurs

Qu’est-ce que le SYNDROME DE SEVRAGE PROLONGE ? Pour des personnes qui ont longtemps pris des antidépresseurs (plusieurs années), une fois qu’elles arrêtent, il apparait un syndrôme qui peut durer des années, on appelle cela le syndrôme de sevrage prolongé. Ces symptômes sont souvent très éprouvants la première année voire deux. Les symptômes peuvent être des spasmes musculaires, de la tension, tremblements, gastro, insomnie, vertiges, vision, problèmes urinaires, dépersonnalisation/déréalisation, sensations d’aiguilles, de l’anxiété, dépression… Heureusement, avec le temps, ces symptômes sont de moins en moins intenses et certains disparaissent.
« deroxat / seroxat  presque 32 mois après mon arrêt, je souffre toujours de ses effets »
traduction google
Il m’a fallu 22 longs mois de sevrage de deroxat et j’ai souffert de nombreuses terreurs mentales et traumatismes physiques. Je me suis sortie du déroxat depuis 10 mois et mon cerveau et le corps sont encore à essayer de s’adapter à la vie sans elle.
Publicités
Cet article a été publié dans antidepresseur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour syndrôme prolongé de sevrage aux antidépresseurs

  1. stephanie dit :

    Pourquoi autant de revendications, de preuves sur ces drogues légales? Personne est à l\’abri de dépressions .Pourquoi vouloir absolument sevrer des AD? … Tout ce qui touche au psy, intrigue et inquiète .Une personne malade du coeur , prendra aussi des "drogues" , pour avoir une vie autonome et en santé correcte . Si cette personne cardiaque , veut se sevrer…. N\’est ce pas nefaste …? Dans tous medicaments , il y a des effets indesirables, tous sans exception . Une personne malade à cause de ses émotions, c\’est la meme chose .Oui il y a des psychotherapies, etc … Mais cela a ses limites! le pourquoi du comment, ça va un moment . L\’important est comment s\’adapter à la vie devant soi que ce soit avec des medicaments ou sans .A trop regarder derriere soi, on passe à coté de sa vie car on ne regarde pas devant .De l\’aide chimique ou humaine, l\’essentiel est de vivre bien .L\’utilisation d\’AD à vie n\’est pas néfaste contrairement aux anxiolytiques qui eux , ont des effets certains sur la memoire et la vigilance .Un blog dédié qu\’à ce sujet, est un peu surprenant . Ce sujet ne serait il qu\’un pretexte, un support pour evacuer ? … Je m\’excuse d\’avance si mes propos vous interpellent .Prenez soin de vous Stéphanie

    • Dupont dit :

      Les antidépresseurs sont très néfastes aussi et sont un véritable enfer à arrêter après des années de traitement.
      Ce qui est extrêmement choquant est que la totalité des patients qui prennent des psychotropes ne sont pas informés que ce sont des vraies drogues dures, avec des effets secondaires terribles, que cela ne soigne pas mais camoufle les symptômes, et qu’il existe d’autres solutions pour aides les gens.

      Mais cela demande un réel investissement de la part du corps médical, et une société qui accepte les faiblesses de ses membres.

      Ces médicaments devraient être uniquement réservés aux grands malades psychiatriques. De plus, la plupart des psychiatres ne savent même pas conseiller leur patient pour faire un sevrage adapté. Consternant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s